Questions Fréquemment Posées (FAQ)

Aller étudier à l’étranger est une expérience de vie très alléchante et enrichissante tant sur le plan humain qu’intellectuel que peu d’étudiants osent tenter. Bien que le but ultime soit de valoriser votre parcours, plusieurs autres raisons justifient ce séjour !

  • Étudier à l’étranger pour votre développement personnel

Bien que le fait de quitter votre pays d’origine puisse comporter des défis, étudier à l’étranger est une expérience qui marquera si profondément votre vie. Elle vous permettra de sortir de votre zone de confort, repousser vos limites, de mieux vous connaître et de découvrir une nouvelle culture ou une nouvelle langue. Ceci, vous fera gagner en maturité et en autonomie tout en développant une nouvelle manière d’être ainsi que d’appréhender l’avenir avec un regard neuf.

  • Sur le plan professionnel

Dans un contexte de mondialisation, une expérience à l’international est devenue un passage obligé et un « Must Have » puisqu’il a une valeur non-négligeable aux yeux des entreprises et des recruteurs. Ceci dit que vous avez développé votre curiosité, votre autonomie et votre ouverture d’esprit.

Pour les personnes qui gardent ce projet d’études à l’étranger au chaud dans un coin de leur tête, et même celles qui hésitent encore, nous vous invitons de découvrir notre article traitant les « 6 bonnes raisons pour aller étudier à l’étranger ».

Le choix de votre destination doit correspondre à votre projet professionnel. L’objectif que vous voulez atteindre au cours de votre parcours scolaire est celui qui doit déterminer le lieu où vous séjournerez.

Généralement, au moment du choix où faire leurs études, les étudiants choisissent d’abord le pays plutôt qu’une université ou un type de programme spécifique. Plusieurs facteurs se sont considérés lors de ce choix :

  • Apprendre une nouvelle langue
  • Découvrir une nouvelle culture ou un nouveau style de vie
  • Atteindre des objectifs de carrière
  • Potentiel de développement personnellement
  • Qualité des études et reconnaissance des diplômes à l’international
  • Rencontrer de nouveaux amis ou élargir mon réseau professionnel

Bien que la mondialisation ait uniformisé la plupart des cultures, chaque pays garde ses spécificités (Climat, système éducatif, diversités ethniques et culturelles, économie… Etc.). Il en faut donc bien que vous évaluiez l’ampleur de la différence entre votre pays et le pays d’accueil pour pouvoir surmonter plus facilement l’éventuel choc des cultures. Il est donc primordial que vous vous renseigniez davantage sur les destinations d’études que vous privilégiez sans oublier bien sûr de prendre connaissance des différences culturelles avant de vous décider de la destination.

Notre Cabinet Bridge To Study, fort de son expérience et de son expertise en matière d’études à l’étranger, propose un accompagnement personnalisé et un suivi très poussé pour le choix de votre future destination d’études. Nous traitons les destinations suivantes :

  • Le Canada ;
  • La France ;
  • L’Angleterre ;
  • Les Etats-Unis ;
  • La Belgique ;
  • La Turquie ;
  • L’Australie ;
  • La Nouvelle Zélande.

Poursuivre vos études à l’étranger est une décision de vie et une expérience à part ! Ce type de décision ne s’improvise pas et ne se prépare pas à la légère. Le séjour d’études à l’étranger se prépare au moins un an à l’avance et vous devriez, bel et bien, penser et prendre en compte l’ensemble des aspects suivants :

  • Votre projet professionnel ;
  • Choix de la destination d’études qui doit se faire normalement en priorité ;
  • Études souhaitées ;
  • Langue d’enseignement de l’Université d’Accueil et les tests de langues requis. Même si la maîtrise de langue fait partie des objectifs du séjour d’études, la majorité des établissements à l’étranger exigent un niveau linguistique minimum ;
  • Les contraintes financières et préparation de vos ressources.

Ils en existent de nombreuses façons de partir étudier à l’étranger :

⇒  S’inscrire dans un établissement à l’étranger

Vous pouvez suivre vos études à l’étranger pour préparer, selon votre cas, une licence (Bachelor), un master ou même un Doctorat. Vous devez vous renseigner sur l’équivalence de vos diplômes au pays d’accueil puisque certains établissements ne reconnaissent les diplômes de certains pays et exigent que vous repassiez une année ou plus !

⇒  Partir en échange universitaire

Une autre possibilité qui s’offre à vous. Ceci suppose que vous pouvez, au cours de vos études, partir étudier à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échange et un accord conclu entre votre établissement et celui à l’étranger. Généralement, l’échange universitaire se déroule sur une période allant de 6 mois (un semestre) à un an selon votre choix et le cursus choisi.

⇒  Faire un séjour linguistique

Vous pouvez partir, dans le cadre de vos études, apprendre une langue auprès des natifs dans un pays de votre choix.

Une option idéale pour les personnes envisageant se laisser du temps avant d’entamer une formation à l’étranger après le dernier diplôme obtenu (Baccalauréat le cas échéant) afin de s’améliorer d’un point de vue linguistique.

Chaque pays décide de l’âge auquel une personne est considérée comme adulte ou majeure. Il est considéré comme « mineur » toute personne n’atteignant pas l’âge de majorité. Compte tenu de leur vulnérabilité, les mineurs, dans la plupart des pays, font l’objet d’une législation très particulière. Leur situation administrative est liée à leurs parents qui les accompagnent ou les rejoignent.

Les départs des mineurs à l’étranger dès le lycée commencent à se démocratiser partout dans le monde. Plusieurs destinations s’offrent à vous et les conditions d’admission varient d’un pays à un autre, mais ils partagent, plus ou moins, une grande partie en commun :

  • Avoir entre 13 ans et 18 ans avec une condition de ne pas avoir plus de 18 ans et 6 mois au moment du départ ;
  • Ne pas être encore en terminal ;
  • Dossier scolaire correct voire excellent ;
  • Une maîtrise correcte de la langue du pays d’accueil ;
  • Démontrer ses réelles motivations.

Tout enfant de moins de 17 ans doit soit :

⇒  Être accompagné de son tuteur légal (un de ses parents le cas échéant) ; ou

⇒  Avoir une famille d’accueil (appelée Gardien dans certains pays) au pays d’accueil qui se porte responsable pour prendre soin de l’enfant mineur séparé de sa famille et subvient à ses besoins.

Il est recommandé que vous y preniez à temps pour réaliser le projet. Vous devez donc lancer votre projet et le présenter au lycée à l’étranger au moins 7 à 9 mois avant votre date de départ prévue, soit au plus tard le mois de mars précédent votre départ.

Vous avez fait vous études jusqu’en seconde, vous n’avez pas le baccalauréat, ou vous venez de le rater et vous souhaitez continuer dans les études supérieures ?

Ne paniquez pas ! Il est Possible de partir étudier à l’étranger sans le baccalauréat.

Certes, les possibilités sont réduites ! Sauf que certains pays tels que le Canada, l’Angleterre, La France, les Etats-Unis, l’Espagne et l’Australie en proposent quelques voies d’accès à l’enseignement supérieur aux non-détenteurs d’un Baccalauréat.

Bridge To Study vous accompagnent dans votre projet d’études à l’étranger et vous aide à choisir la bonne destination d’études et de trouver les formations les plus adaptées à votre profil.

Les exigences d’admission varient d’un établissement à un autre, et même d’un programme à un autre. La sélection se fait surdossier complet réceptionné dans les délais, sur les critères suivants :

  • La motivation du candidat ainsi que sa capacité d’adaptation et d’ouverture ;
  • L’excellence du dossier scolaire ;
  • L’approbation des responsables pédagogiques,
  • La cohérence du projet professionnel et sa concordance avec la formation choisie ;
  • La détention du diplôme minimal requis pour la formation souhaitée ;
  • Et la maîtrise des langues d’études avec lesquelles sont dispensés les enseignements ;
  • Capacités financières du garant ou du tuteur légal à financer le séjour d’études de l’étudiant/élève.

Dans certains cas, dans le cas où vous ne remplissez pas une de ces exigences, vous pourrez, bel et bien, obtenir une admission dans certains établissements, en attente de satisfaire les conditions non-satisfaites ou encore vous exiger de suivre et de réussir une scolarité préparatoire.

Il est à noter que l’admission aux établissements d’enseignement à l’étranger n’est pas garantie ! Seuls ces établissements en question en décident en fonction de satisfaction de leurs critères d’admissibilité.

Pour la plupart des destinations d’études, la maîtrise de la langue du pays constitue rarement un obstacle insurmontable. Par contre, la maîtrise de la langue utilisée dans le cursus voulu et avec laquelle sont dispensés les enseignements est indispensable.

Bien que les tests de Français soient incontournables dans le monde francophone. Les tests d’Anglais deviennent de plus en plus exigés partout dans le monde. Ceci dit, que l’anglais est devenu une langue véhiculaire, très généralisée et le sésame pour communiquer.

Il ne vous est pas nécessaire d’être bilingue, mais vous devez, à priori, prouver votre niveau de langue (s) avant de partir. Les universités en exigent des scores minimaux aux tests de langues (en général, un niveau B2 est requis).

Certains pays dont la langue est très peu diffusée, tels que l’Ukraine, la Russie, la Chine, le Japon, l’Espagne… Etc., pourraient exiger la maîtrise de leur langue ou à encore vous exiger une année préparatoire d’apprentissage de leur langue avant de pouvoir entamer votre formation.

Généralement, le type de visa diffère en fonction de la nature du séjour. Plusieurs critères conditionnent l’obtention du visa étudiant (liste non-exhaustive) :

⇒  Études (Admission dans un établissement d’enseignement à l’étranger)

  • Admission : être obligatoirement accepté par un établissement d’enseignement. Ceci se justifie, le cas échéant, par la détention d’une lettre d’admission ;
  • Situation financière : la preuve que l’étudiant a suffisamment de moyens financiers (Autofinancement, bourses,… Etc.) de subvenir à ses besoins pour la durée de son séjour d’études. S’il est pris en charge par un garant, celui-ci devra justifier ses ressources financières et validation du virement permanent irrévocable sur le compte de l’étudiant pour certains pays ;
  • Projet après les études : L’étudiant devrait démontrer son intention de retourner chez lui après la fin de son cursus d’études dans le pays d’accueil ;
  • Assurance : la souscription d’une assurance-maladie pour certains pays ;
  • Hébergement : justifier son domicile/hébergement au pays d’accueil. Une attestation d’hébergement indiquant l’adresse de l’étudiant est donc requise pour certains pays.

Il est à noter que la durée du visa est conditionnée par la durée de formation :

  • Un visa de type « court séjour » ou « temporaire » est généralement délivré pour toute formation courte (moins de 6 mois) ;
  • Un visa de type long séjour pour toute formation dont la durée dépasse 6 mois.

⇒  Convocation à un concours ou à un entretien préalable à une inscription

  • Détenir une convocation pour passer un concours ou un entretien (en plus des conditions susmentionnées) ;

⇒  Stage à l’étranger

  • Détenir une convention de stage dûment remplie et signée par toutes les parties prenantes (en plus des conditions susmentionnées).

Les clés de réussite du projet d’études à l’étranger sont bien l’anticipation et la préparation.

Vous vous êtes officiellement décidé à entamer votre projet d’études à l’étranger ! Ceci ne s’improvise pas et la préparation de votre projet ne doit pas être prise à la légère. Il ne s’agit pas d’un simple fait de vous procurer un passeport ou de préparer vos valises ! Mais de nombreux paramètres sont à anticiper : Orientation, choix de destination d’études et du cursus, choix d’établissement (Université, école, collège…Etc.), formalités administratives, vous renseigner sur les exigences particulières de de l’établissement choisi et son concours d’accès, préparation linguistique… Etc.

Il est recommandé de prévoir au moins une année à l’avance de préparation préalable, au plus tard le mois de mars qui précède la date du départ prévue.

Vous n’y connaissez pas ! Ne vous inquiétez pas ! Nous, le Cabinet Bridge To Study, vous accompagnons dans la concrétisation de votre projet d’études à l’étranger.

Nous vous invitons à prendre contact avec nous pour prendre votre rendez-vous !

Non ! Et faites attention si quelqu’un vous promet la garantie de l’obtention !

L’octroi du visa est soumis à plusieurs conditions, et même la détention d’une lettre d’admission ne garantit pas l’obtention du visa. Seules les autorités consulaires concernées du pays d’accueil en décident. Ils en partent très loin dans leur évaluation jusqu’à évaluer même l’intention du candidat s’il est vraiment motivé à entamer son projet d’études ou sollicite le visa pour d’autres intentions.

La procédure varie d’un pays à un autre, et même d’un programme à un autre, mais en générale une liste commune est toujours présente. Vous y trouverez :

  • Pièce d’identité (carte d’identité, passeport, photo), dans certains cas une copie de votre certificat de naissance vous sera demandée ;
  • Documents justifiant vos études actuelles et antérieures (relevés de notes, certificats de scolarité, diplômes, etc.) ;
  • Les résultats des tests de langues (TCF, DELF, DALF, IELTS, TOEFL, etc.), ou une inscription au test exigé ;
  • Les résultats de tests internationaux (SAT ; GMAT, GRE, etc.) pour certains établissements ;
  • Lettre de motivation expliquant les raisons de choix du pays comme destination d’études, et le choix de la spécialité ;
  • Attestations de stage ou/et de travail s’il y a lieu + CV ;
  • Lettres de recommandations de professeurs ou employeurs ;
  • Documents justificatifs des ressources financières nécessaires pour subvenir à ses besoins pour la durée de son séjour d’études.

NB : Des éventuelles traductions de l’ensemble des documents dans la langue du pays d’accueil vous seront demandées, s’ils ne le sont pas d’office.

Le coût de la formation étant le gage d’un enseignement de qualité, les destinations les plus préférées des étudiants sont très souvent les plus chères. L’Australie, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Canada sont les quatre destinations les plus chères, mais encore les plus réputées pour la qualité de leurs enseignements.

Le coût annuel moyen d’études, y compris le coût de vie annuel moyen, dans ces 10 pays est :

  • Canada : A partir de 16000 €
  • France : A partir de 3000 €
  • Etats-Unis : A partir de 14000 €
  • Angleterre : A partir de 16000€
  • Turquie : A partir de 2000 €
  • Belgique : A partir de 2000 €
  • Suisse : A partir de 700 €
  • Espagne : A partir de 3000 €
  • Italie : A partir de 1200 €

Le coût élevé de ces frais, qui n’a d’ailleurs pas cessé d’augmenter depuis 30 ans, se justifie principalement par plusieurs raisons :

  • Moyens mise à disposition des étudiants, tant sur le plan pédagogique que technique et infrastructures ;
  • Le système éducatif de haut niveau qui se mesure par les efforts pédagogiques, les conditions de travail et les résultats de recherche obtenus.
  • Classement avancé dans la recherche scientifique (financement, nombre de chercheurs les plus cités dans leurs disciplines, résultats de la recherche…).

Afin d’évaluer le coût annuel de vos études à l’étranger, vous devez prendre en considération ces quatre éléments :

  • Les frais d’inscription à la formation ;
  • Le coût moyen de vie estimé du pays d’accueil ;
  • Les autres frais liés à ce projet d’études (banque, assurances, bibliothèques, activités parascolaires, billets d’avion…) ;
  • Les financements possibles (bourses, aides …).

Étudier à l’étranger gratuitement ! Oui, c’est possible. Deux possibilités s’offrent à vous :

  • Coopération Internationale

Tous les pays, partout dans le monde, concluent entre eux des accords de coopération internationale relatifs aux échanges de leurs étudiants. Ces accords offrent aux étudiants d’un pays la possibilité de continuer leurs études gratuitement à l’étranger dans un pays partenaire. Les places sont généralement réservées aux majorants des promotions du concours du Baccalauréat.

  • Obtention d’une bourse d’études

Chaque année, des organismes et des établissements d’enseignement (collèges, écoles et universités) proposent des bourses complètes d’études aux étudiants étrangers et dans une moindre mesure des bourses partielles d’études permettant de couvrir la grande partie des frais de scolarité.

Les conditions d’octroi sont définies par chaque université d’accueil et/ou le ministère chargé de l’enseignement du pays d’accueil.

Pour que vous puissiez postuler pour une bourse d’études, vous devez préalablement obtenir une admission à l’établissement en question avant même de commencer à en chercher.

Chercher une bourse parmi des centaines disponibles partout dans le monde n’est pas toujours évident ! Cela prend du temps.

  • Commencer vos recherches le plutôt possible ! Les dates limite pour soumettre votre dossier sont très souvent en mois de janvier et de février précédant la rentrée scolaire visée.
  • Lire attentivement la brochure ou le document listant les critères d’éligibilité
  • Essayez de vous restreindre aux bourses dont les critères d’octroi collent un minimum avec vous.

Vous n’y connaissez pas ? Vous ne savez pas par quoi ni par où commencer et vous souhaitez mettre toutes les chances à vos côtés ?

Chez Bridge To Study, nous mesurons vos besoins et vous proposons les bourses et les aides financières qui correspondent au mieux à votre situation.

Travailler pendant que vous faites vos études à l’étranger est toujours possible. Dans la plupart des pays, le visa étudiant ou le permis d’études prévoient un volume limité d’heures de travail pour les étudiants étrangers. Ceci pourrait aller jusqu’à 60% de la durée légale du temps de travail du pays d’accueil avec une limite de 20h par semaine.

Cette limitation d’heures de travail pour les étudiants a pour but de permettre à l’étudiant de se concentrer sur ses études en vue de sa réussite et aussi de préparer son insertion professionnelle. Ceci dit, certains pays vous autorisent à travailler à temps plein pendant les vacances scolaires.

Plus qu’un cabinet d’orientation, Bridge To Study est un incubateur qui accélère le circuit de mise en œuvre du projet d’études de l’étudiant en amont comme en aval par des processus innovants, rapides et fiables. Cela fait plus de 10 ans que nous nous consacrons à ce travail alléchant au grand bonheur de la jeunesse marocaine.

De la sélection des meilleures universités, en passant par la constitution de vos dossiers jusqu’à la gestion de vos procédures d’inscription, Bridge To Study vous offre un service de qualité en parfaite adéquation avec votre besoin. À prix défiant toute concurrence, nous nous approprions votre projet et vous accompagnons jusqu’à l’installation dans votre pays d’accueil.

Si c’est pour remplir un formulaire d’admission ou de visa, vous en êtes très capables et vous n’aurez même pas besoin de recourir à un consultant expert ! Par contre, si vous cherchez un bon conseil, une bonne information et un vrai avis et accompagnement d’expert, vous êtes à la bonne place.

À ce jour, Bridge To Study a accompagné plus de 10 000 étudiants dont certains ont embrassé une carrière professionnelle brillante et d’autres poursuivent des études universitaires prometteuses dans les plus prestigieuses universités du monde.

Oui !

Notre cabinet prend en compte vos réservations de résidences universitaires. Nous vous aidons à trouver un logement qui répond au mieux à vous attentes et assurant un juste confort pour votre insertion académique et sociale dans le pays d’accueil.

Nous vous faisons, en amont, éviter la perte de temps dans les recherches infructueuses d’un logement étudiant, la lourdeur des procédures d’hébergement et donc le retard d’inscription et la non-stabilité.

Des conseils vous seront donnés en plus pour vous informer de la procédure à suivre lors de la signature de votre contrat de bail.

Vous avez d'autres questions ?

Posez les nous ici !